Nous existons sans être vus, nous n’avons pas de couleur et pourtant nous sommes là. Entrez chez les Dollars, vivez le manga Durarara, marquez ce forum de votre empreinte…
 

Partagez | .
 

 Kiyomizu Aiichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiichi

avatar


Messages : 183
Date d'inscription : 21/10/2013

Age : 20

Feuille de personnage

MessageSujet: Kiyomizu Aiichi   Jeu 24 Oct - 19:41

Bonsoir ! Voilà le personnage que j'aimerai jouer en tant que Rôliste. Des avis ? Rassurez-moi, c'est bien comme ça qu'il faut faire ?


    _ Aiichi Kiyomizu _
    [inventé];[surnaturel]





      _ Identité


    Nom : Kiyomizu
    Prénom : Aiichi
    Surnom : Ai <3 ( c'est bien autorisé les coeur non ? )
    Age & Date de naissance : 11/04 ; 18ans
    Sexe :
    Nationalité & Origines : Japonais
    Emploi : Aucun, recherche d'un emploi ou d'une université en cours.
    Activités : Il passe le plus clair de son temps à écrire, c’est la seul solution qu’il a trouvé pour oublié ses problèmes.
    Camp officiel : Aucun, il ne s’intéresse pas encore à ça...
    Classe : Inactif; Surnaturel
    Pseudo sur le Chat : Aiichi

    Famille : Fils unique d'une famille aisée il s'entendait bien avec les membres de sa famille jusqu'à ce que ses préférences face leur arrivé dans sa vie. Depuis il ne supporte plus ses parents et leurs en veux à tel point qu’il déteste les voir. Plus tard il abandonne le domicile familial.

    Relations : Malheureusement asociale, il ne sait pas tenir une conversation, malgré c'est talents exceptionnel pour tenir un monologue. Il est très timide et l'exprime souvent par des rires nerveux, des joues rougies suivit de détournement de visage, ou encore des prises de confiance en soit exceptionnel lorsqu'il se sent trop à l'aise. Il adore la compétition et déteste perdre du coup il est parfois prétentieux et mauvais joueur. Actuellement il ne connait personne à Ikebukuro où il s’apprête à emménager.



      _ Histoire

    C’était lors d’une aube de printemps. Le ciel était d’un bleu magnifique. Sur l’érable à côté de l’immense complexe moderne, des oiseaux chantaient. Dans ce cadre idyllique, ce moment cliché sortit des comptes de fées, un enfant naissait. Ce devait être un de ses rares moments de joies, ceux que la vie nous offre parfois. Dans le grand hôpital de Tokyo, une famille semblait heureuse. C’était le onze mars. C’était le début d’une nouvelle vie. C’était un soleil dans la nuit d’Aiichi. Aiichi, le nom de leur enfant, leur fils unique qu’ils disaient aimer.

    Cette lumière aveuglante dans son histoire se répandit jusqu’au jour de ses onze ans. Ce jour là, il y avait du monde dans sa maison. Les oncles, les tantes, cousin, cousine et grands-parents chantaient en cœur. Les cadeaux étaient nombreux, les rires de joies envahissant. Il souriait encore et croyait au bonheur. Le lendemain, il rencontrait son premier amour. Le lendemain, sa vision du monde changeait. Les jours suivants, il s’en voulait. Pendant des mois, il ne voulait pas y croire. Pendant deux ans, il s’imaginait avoir rêvé. Lorsqu’à treize ans, il se rendit compte qu’il l’aimait. C’était son seul ami au collège. La seule personne avec qui il était capable de parler. Il avait bien essayé de discuter avec les autres élèves de sa classe. Mais son éducation stricte, sa mère-poule, ajouté à son tempérament timide l’avait forcé à voir le monde différemment des autres. Kyoichi fut le seul qui le connaissait. Il n’y avait personne d’autre qui savait si bien voir quand il allait mal, le réconforter, tout en étant la personne avec qui il adoré discuter. Leurs parents s’entendais très bien, du coup il passait souvent leurs vacances ensemble.

    C’était pendant celles d’été. Sous un soleil de plomb, les deux amis jouaient près de la piscine. Les deux familles aisées avaient loué une grande villa qui possédait un petit bois aménagé.  C’est en jouant à chat qu’ils s’y enfoncèrent. Ils se retrouvèrent très vite perdus au beau milieu des arbres. Lorsque sans crier garde, Aiichi trébucha sur une pierre. Il s’étala de tous sont long sur le sol rocheux et se blessa au genou. L’articulation meurtrie saignait. Kyoichi était grand pour son âge. Il prit dans ses bras le petit blond qui pleurait pour le rassurer. Oui, Aiichi était frêle, il avait et a encore la larme facile. Dans les bras de son meilleur ami il se calma peut a peut. Le ténébreux et le blond rentrèrent main dans la main à la location pour désinfecter. Lorsque Kyoichi appliqua de l’alcool sur l’égratignure on pu entendre dans toute la maison les cris de douleurs dudit blessé.

    Heureusement, cette dernière était vide. Il n’y avait personne dans les 3 kilo mètre et les parents étaient sortit faire des courses pour le soir. Mais cela n’empêcha pas le brun de disputer sa victime : « Mais tait-toi donc ! Ca ne fait pas si mal voyons ! Et puis il ne faudrait pas que ça s’infecte alors laisse moi faire ». A contre cœur, le jeun blond tenta de se détendre. Il ferma les yeux voulant oublier la douleur vive qu’il avait ressentit lorsque le coton s’était frotté à son genou. Lorsque ses deux pupilles bleu ciel se rouvrirent, il eu droit à un magnifique sourire. Ce jour là, à cette heure là, à ce moment là, eu lieu le plus grand regret de sa vie. Sur les genoux de son ami, le pantalon remonté, ses joues se rougirent. Son petit cœur battait fort. Il avait peur, mais il avait envie de lui dire. Il voulait dévoiler à son ami ses sentiments. Son regard disparut à travers ses cheveux. Sa tête se baissa. Il se pencha vers le brun et entrouvrit les lèvres. Dans la seconde, il tituba. Il se retrouva sur le sol. Devant lui, un visage dégouté et plein d’horreur le dévisageait.

    Après ce jour il ne le revu plus jamais. Il entra dans une longue période de dépression. Ses parents pensait que c’était du au déménagement soudain des Hashimoto. Ils n’avaient plus eu de nouvelle d’eux depuis leurs dernière vacances ensemble et il s’avait que leurs fils étaient les meilleurs amis du monde. Il n’avait pas tout à fait tord, mais il n’imaginait pas l’ampleur des dégâts. Aiichi aurait bien voulu leur dire, il y avait pensé. Mais c’est parents n’étaient pas tolèrent. Tous les jours ils critiquaient sans relâche les « cas de la nature » selon eux.

    L’année qui suivi, le petit blond changea du tout au tout. Aussi bien physiquement, que moralement. Il n’était plus le petit garçon à ses parents qui portait des polos et des pulls de grand-mère, laissant ainsi sa mère s’occuper de ses vêtements. A quatorze ans il avait adopté un style plus coloré. Il teignait ses cheveux blond en noir. Il aimait mettre des couleurs flashy et portait un très grand intérêt à la mode. Il avait développé une passion pour les chaussures, les montres et les foulards qu’il collectionner maintenant par dizaines. Sa tenu préféré était composé d’un jean slim bleu foncé parsemé de petite déchirure qui tiraient vers le blanc, d’un pull fin à col en V moulant dans un gris clair et avec des rayures rouges, d’une veste cintré noir, d’une paire de basket en toile rouge, d’une montre d’une couleur sanguine et d’un foulard à carreaux dans des variations de rouge et blanc avec un fin trait jaune.

    Il était devenu complètement asocial. Incapable de créé de nouvelle relation. Il détestait ouvertement ses parents et ne manquait jamais de leur faire remarquer. Il ne pensait plus qu’à une chose : «  j’ai besoin de lui » pensé qui au fur à mesure se déforma pour devenir aujourd’hui « j’ai besoin de quelqu’un ». Cette pensée pris tellement de place qu’il en oublia son travail scolaire. Son tempérament timide l’avait rendu trop sérieux. Il était différent. Il ne comprenait plus ses camarades. Il avait peur. Ses récréations devenaient trop longues. Trop ennuyeuse. Elles devenaient de vraie séance de torture. Il eu l’idée de se réfugié à la bibliothèque de son école ou il prit goût à la lecture. Cette passion des livres s’est  très vite élargit à toutes les formes d’écritures ; que ce soit le roman de gare, le manga, l’article de journal ou bien les grands romans de la littérature. Son genre préféré devient la poésie ; domaine dans lequel il aime écrire pour se libérer de ses problèmes.

    Malheureusement, un jour où il lacérait de ses pensées noires une feuille vierge, il dépeint sa chambre comme « Un lieu sombre où plus aucunes lumière ne passe, Une pièce d’ombres où des morts par millier s’entassent ». C’est alors que la fenêtre et la porte de sa chambre s’enfoncèrent dans les murs rendant l’endroit clôt. Dans le noir absolu son dos fut courber par une pression et en se retournant ses mains purent sentir le toucher humide et solide d’ossements. Ce jour là il resta une heure sans bouger suite à laquelle tout redevint normal. Il ne mesura pas tout de suite l’importance de ce qui venait de se passer. Il venait de modifier la réalité. Sa chambre avait obéis à sa volonté couchée sur le papier. Il fut plusieurs fois l’expérience de se don. Lentement, il apprit ses limites. Doucement, il en devint fou. Il parlait seul. Pour lui c’était « Sa malédiction ».
    Quatre années se sont écoulées. Aujourd’hui, il semble être devenu un jeun homme banal. Mûr et réfléchie il a abandonné l’idée qu’il soit fou. Il a aussi accepté ce qu’il est dans tous les sens du terme. Il a abandonné ses parents le jour même de sa majorité. Sans plus aucune attache, il se prépare à une nouvelle vie à Ikebukuro où il va bientôt emménagé.


      _ Description Physique

    Aiichi est assez petit, il ne mesure pas plus d’un mètre soixante-douze. Ses cheveux blond mi-long qu’il teint depuis peu en noir tombent juste au niveau de ses oreilles. Il a de grand yeux bleus ciel, mais ces-dernier se sont assombri avec le temps. En effet, les traits de son visage se sont marqué lui donnant un regard sombre. Du coup, lorsqu’on n’y fait pas attention ses deux orbes bleus pourtant très claire paraissent noir corbeau. Il a les doigts fins et assez doué. Si on le croise le soir on remarquera un bon nombre de tache d’encre sur ses petites mains. Il s’habille depuis quelques années avec des vêtements qui ont un côté féminin et près du corps.


      _ Description Mentale

    Aiichi est timide de nature. Sa timidité l’a refermé sur lui-même le rendant trop sérieux. Il est réfléchi et logique, il possède de très bonne capacité intellectuelle et beaucoup de faciliter mais il les gâches. Il est depuis sept ans en dépression, il ne communique avec personne, même pas sa famille qui le croit encore en crise d’adolescence. Il ne pense qu’à une chose trouvé quelqu’un. Malheureusement, il s’en veut à lui-même pour cela. Il pense qu’on ne peut être avec personnes lorsque l’on cherche. De plus, il se trouve peut attirant, seul des filles sont venu lui parler dans cet optique. Pour trouver quelqu’un il n’a pas hésité à changer radicalement ça façons de s’habillé devenu plus « slim ».



      _ Divers


    Aime/Passions : Il est passionné de littérature et d’écriture. Il adore allé à la bibliothèque de son quartier pour découvrir de nouveau livre. Il aime son chat.

    N'aime pas/Peurs/Phobies : Il déteste toutes les personnes qui parlent des autres, les ragots et tous ce qui est fait dans le but de blesser. Il déteste la violence gratuite. Il déteste ses parents et sa famille. Il déteste le lycée. Il haïe le monde pour l’avoir fait naître. Il n’à peur que de deux chose : la solitude et l’abandon qu’il côtoie malheureusement régulièrement.

    Capacités : Il possède des capacité intellectuel au dessus de la moyenne. Il a un don qui lui permet d’affecter sur une courte durée et dans un petit espace son environnement en écrivant des vers. Se don ne peut en aucun cas affecter directement les êtres vivants.

    Journées : Le matin lorsqu’Aiichiro se réveille, il fait toujours nuit. Il passe une bonne heure dans son lit avant de se lever. Heure durant laquelle il se lamente sur lui-même. Il prend rarement de petit-déjeuner et pars souvent très en avance au lycée. Il arrive toujours le premier dans la salle de classe pour prendre sa place au fond près de la fenêtre et du radiateur. Il n’écoute les cours que d’une oreille distraite. Il préfère écrire des vers sur ses cahiers. Il mange toujours seul au self. Le soir avant de rentrer chez lui il passe à la bibliothèque rendre le livre qu’il a lu la veille et emprunter celui qu’il finira le soir. Juste après il passe à la superette sur sa route pour acheter de quoi manger à Mitsumi. Une fois chez lui il dîne et quitte la table le plus vite possible pour ne pas rester avec ses parents. Il lit alors dans son lit, après sa toilette, jusqu’à point d’heure. Juste avant de s’endormir il reste toujours quelque minutes à ravaler des sanglots, parfois il se laisse aller et pleur. Mais ce train-train quotidien est sur le point de changer. Il a fini le lycée et se prépare pour une nouvelle vie.

    But : Trouvé quelqu’un qui l’accepte tel qu’il est, qui l’aime et qu’il aime.

    Autre ( petite anecdote ):Un soir de pluie alors qu’il rentrait chez lui, au détour d’une rue sous un lampadaire, Aiichi, croisa les orbes satinées d’un chat, un chaton de gouttière. La pauvre bête avait était abandonner, laisser pour morte. On entendait des miaulements de peur  et de désarrois mais personnes ne s’était arrêter. Le jeun blond, qui n’en était plus un, se pris de tendresse pour l’animal et voulu l’emporter. La première semaine il le garda chez lui. Il le nourrit et le protégea. Seulement, les parents du garçon ne l’entendaient pas de cette oreille. Ils le forcèrent à abandonner la boule de poil. Ne voulant pas leur obéir, Aiichi l'emmena dans un terrain vague. Là-bas, il lui fabriqua un abri de fortune qu’il améliora à compter de ce jour à chaque fois qu’il rentré du lycée. Très vite les deux êtres s’attachèrent entre eux. Depuis, il n’y eu pas un soir ou Aiichi n’eu rendu visite à Mitsumi. Il ne l’oublia pas non plus le jour de sa majorité.

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanra

avatar


Messages : 1079
Date d'inscription : 22/05/2011

Age : 23
Rang personnel : MJ stalkeuse droguée à la caféine

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kiyomizu Aiichi   Sam 2 Nov - 22:05

Hi~ Alors, quelques petits conseils :
-soigne ton orthographe, relis-toi, et passe tout ça au correcteur si possible.
-étoffe tes descriptions physiques et mentales
-le côté surnaturel est très indéfini et n'apporte pas grand chose à ton personnage (et n'est pas bien justifié, soit dit en passant). Est-ce qu'il est vraiment nécessaire à faire de ton personnage un atout intéressant ? Il a déjà bien des traits de caractères qui lui sont propres, je trouve ses spécificités suffisantes, mais si tu veux garder ce côté surnaturel, il va falloir le détailler plus et bien le justifier.
-ta présentation est sympa et intéressante, mais je suis curieuse de voir ce que va donner dans le détail son caractère et sa façon de penser... Rawrh~ <3
En tous cas, c'est du beau boulot tout ça !

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Color : #FF6633
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t167-izaya-orihara-underground-i
Aiichi

avatar


Messages : 183
Date d'inscription : 21/10/2013

Age : 20

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kiyomizu Aiichi   Sam 2 Nov - 23:24

Merci ! Je vais repassé tous ça au correcteur et m'enfoncer plus dans la description physique et mentale... Le côté surnaturel n'est pas justifié c'est vrai... En fait j'y tiens. C'est ce qui vas forger une partie de son caractère plus tard le rendant presque fou ! J'ai déjà une idée bien précise de qui il est, je vais plancher et je reviens dans quelques jour pour "édit" si j'ai le temps.

PS : désolé pour les fautes d'orthographe, j'essaye vraiment de toutes les éliminé mais ce n'est pas du tout mon fort. Je vais relire en espérant les dénicher !

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanra

avatar


Messages : 1079
Date d'inscription : 22/05/2011

Age : 23
Rang personnel : MJ stalkeuse droguée à la caféine

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kiyomizu Aiichi   Sam 16 Nov - 12:29

Préviens moi quand ce sera fait, que je te corrige de nouveau ^^

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Color : #FF6633
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t167-izaya-orihara-underground-i
Contenu sponsorisé





Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kiyomizu Aiichi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kiyomizu Aiichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

DOLLARS :: RP :: [Paperasse] :: Fiches-personnage+