Nous existons sans être vus, nous n’avons pas de couleur et pourtant nous sommes là. Entrez chez les Dollars, vivez le manga Durarara, marquez ce forum de votre empreinte…
 

Partagez | .
 

 Aoba Kuronuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wasistdas

avatar


Messages : 17
Date d'inscription : 23/09/2013

Age : 26

Feuille de personnage

MessageSujet: Aoba Kuronuma   Lun 23 Sep - 23:23

Spoiler:
 

    _ Kuronuma Aoba _
    Un lycéen ordinaire ?





      _ Identité


    Nom : Kuronuma
    Prénom : Aoba
    Surnom : Facultatif
    Age & Date de naissance : 15 ans, date de naissance inconnue (inventons ? Le 03 mai alors)
    Sexe :
    Nationalité & Origines : Japonaises, parfaitement humain


    Emploi : Lycéen, première année
    Activités : Aoba est comme tous les lycéens de son âge : il étudie, à la différence près qu'il va souvent dans des coins obscurs pour magouiller des trucs étranges avec de petits délinquants.
    Camp officiel : Les Blue Squares sont apparemment dissouts, et Aoba en était le chef. Cependant, il semble dans la suite du Light Novel qu'il ait un pseudonyme sur le chat des Dollars : purewater100%. Il semble donc qu'il soit aussi un membre des Dollars...Non ?
    Classe : Étudiant
    Pseudo sur le Chat : Justement...mon pseudonyme sur le forum est Wasistdas, mais celui de Aoba est Purewater100%. Comment fais-je ? Je peux faire des quote à chaque fois que je parle...

    Famille : Des parents divorcés, toujours en vie. Il vit avec sa mère. Un frère, Ran Izumii, qu'il déteste et qu'il entend bien faire souffrir au moins autant que lui l'a faire souffrir.
    Relations :
    Aoba déteste Izaya. Il est cependant amoureux d'une des jumelles, Kururi Orihara. Il fréquente le même lycée que Mikado, est ami avec lui sans pour autant lui montrer sa véritable personnalité.



      _ Histoire


    Toute histoire a un commencement, celle d'Aoba comme celle de quiconque. On pourrait dire qu'elle commence par deux personnes heureuses qui, un soir, se rencontrent, mais non. Nous n'aurons pas la joie de commencer par ce moment-là, puisque d'autres, plus importants, nous appellent. Tout ce qui importe, c'est que Aoba avait un frère, Ranra. Un frère qui se sentait moins important que lui et qui était faible psychologiquement, contrairement au premier garçon. Aoba était choyé de tout le monde. Aimé, plus que son frère sans doute, par ses parents, apprécié de ses professeurs et se faisait facilement des amis. C'était quelqu'un de sociable, pas difficile et son sourire rendait les personnes qu'il rencontrait heureuses.
    Ran le détestait. Il le haïssait et cela se reflétait dans ses yeux bleus, ces yeux bleus de la couleur de ceux de son frère. En fait, ils ne se ressemblaient pas tellement, tous les deux. Lorsqu'on savait qu'ils étaient frères, on pouvait leur trouver une différence, que ce soit un nez semblable ou bien une oreille mais peu de personnes auraient pu en réalité, sans un indice, savoir que tous deux étaient frères.
    Ce que Ran détestait plus que tout, c'était lorsque Aoba ramenait son bulletin scolaire de l'école. Alors, les adultes avaient un grand sourire, ils le prenaient dans ses bras et lui, le grand frère qui était moyen en tout, ils le laissaient de côté, l'ignoraient. C'en était assez.

    Tout a commencé une journée de mars, une de ces pathétiques journées où le soleil tarde à se montrer et où le gris est la couleur du ciel. Ils étaient seuls, tous les deux, face à face. Ne lui demandez pas pourquoi, il ne s'en souvient plus et à vrai dire, il ne veut plus se souvenir. Peut-être que toute cette histoire a commencé par un « Tu ne devrais pas fumer » d'Aoba. Il déteste qu'on lui dise cela, surtout que la personne en question est un petit avorton, son frère, celui qu'il déteste, qu'il hait tant. Le petit le regarde, ses lèvres se retroussent...Il va lui sourire ? Les pauvres nerfs de Ran craquent. Il en a marre, c'est trop. Il doit le punir, lui faire quelque chose...Alors, tout d'un coup, sa main se lève. Il frappe Aoba. Le frappe, le frappe, le frappe. Partout, son corps ne lui appartient plus, il lui fait subir d'horribles choses comme s'il était possédé. Un horrible hurlement s'élève de sa bouche et soudain, il reprend conscience : il est sur son frère, inanimé. Effrayé, il court jusqu'à la porte, sort, va prendre l'air.

    Aoba ouvrit un yeux, puis deux. Il avait...mal, partout, autant mentalement que physiquement. Il ne pensait pas, il n'aurait jamais pensé que son frère était capable de lui faire autant mal, lui l'élève un peu timide et voyou. Il était son frère, tout de même. Il devait se venger. L'autre, Ran, s'amusait à frapper son frère ? Très bien, il donnerait le change, quelques jours plus tard. Péniblement, il se dirigea vers sa chambre où son père le découvrit, quelques heures plus tard, évanoui sur son lit, un corps maltraité comme ce n'était pas possible.

    « Ouvre grand ton œil gauche, Aoba-kun ! Oui, c'est ça ! »

    Une lumière vint effleurer quelques secondes son globe oculaire puis l'ophtalmologiste, un sourire aux lèvres, se tourna vers son père et lui dit un : « C'est bon, ses yeux sont hors de danger. », d'un ton convaincu.
    Depuis la pénible bagarre dont il avait été victime, Aoba n'avait pas revu son frère. Il ne lui avait donc pas reparlé et n'avait dit à quiconque qui lui avait infligé tous ces sévices. À la place des réponses, un silence consternant, qui voulait tout dire.

    Une semaine plus tard

    Un spectacle bien étrange se dressait devant les habitants du quartier : cette maison qu'ils connaissaient pour être fleurie et bien peinte étaient couverte de merveilleuses fleurs, rouges, oranges, jaunes, longues, fascinantes et longues. Dangereuses, surtout. Quelques personnes poussaient des cris tandis que d'autres tapaient avec frénésie le numéro des pompiers sur leur téléphone portable. Rien à faire. L'habitation partit en flammes. La cause était apparemment cette cigarette laissée par inadvertance par le fils aîné dans sa chambre. Drôle de hasard.
    Aoba, lui, profita du cohue que l'incendie avait dégagé pour aller vivre sous le toit de sa mère et prendre son nom, celui qu'il porte aujourd'hui : Kuronuma.

    Quelques années plus tard, Aoba a quinze ans

    Tant de choses s'étaient passées depuis son emménagement chez sa mère. La création des Blue Squares, le fait qu'il les ait confiés à son frère, auprès duquel il était désormais quitte. Ce n'était pas franchement un cadeau, mais bon, il n'avait pas vraiment la tête à faire des cadeaux à Ran.

    « Ku...Kuronuma-kun ! »

    La tête d'Aoba Kuronuma se releva. Il la vit et son sourire s'élargit encore plus. Depuis le début de ses années lycée, la chance n'arrêtait pas de lui tomber dessus. Non seulement il rencontrait ce garçon, Mikado, si brave et timide à la fois, qui soupçonnait plus que sérieusement de faire partie des Dollars, mais en plus, il y avait elle. Elle, la sœur de celui qu'il haïssait le plus, Izaya Orihara. La fille s'appelait Kururi Orihara, rougissait pour un rien et surtout, était maltraité par les autres dans la cour car elle était la soeur de l'informateur le plus agaçant de tout Ikebukuro. Qu'ils avaient tort, ceux qui lui faisaient cela. Ils n'avaient franchement rien compris : à l'heure actuelle, il était quasiment sûr que la petite était dingue de lui. Il avait donc la sœur d'Izaya à ses pieds et lorsqu'il le voudrait, il mettrait son plan à exécution concernant les Dollars, Mikado et son défi avec le démon.

    Izaya-kun tient-il à sa sœur ?



      _ Description Physique


    Ce que l'on peut dire en voyant le garçon, à peu près à 105%, c'est qu'il est japonais, et qu'il n'y a quasiment aucune chance de se tromper là-dessus. Voyez-vous ses cheveux bruns, si typiques, ses yeux bridés, sa peau délicatement teinte de la couleur jaune ? Mais bref. Peu importe. Cela ne nous intéresse pas, que de savoir que le garçon est japonais. Au pire, si vous vouliez vraiment le savoir, vous n'auriez eu qu'à vous reporter à son nom, Aoba Kuronuma. J'ai dit que cela ne nous intéresse pas, non pas que l'on se fout de savoir qui il est, à quoi il ressemble, à part à un pseudonyme sur un quelconque forum, puisqu'il est vraiment particulier. Si vous êtes en classe avec lui, la première chose qui vous marquera sûrement, c'est ce sourire qui ne cesse de quitter son visage, à un tel point que vous vous demanderez sans doute comment il fait pour ne pas attraper de crampes ou pire, si ce sourire est véritablement honnête. Là, en vous concentrant sur son délicat visage, peut-être arriverez-vous à distinguer ce qu'il ressent vraiment : ses haines passagères, ses coups de folie, ses idées de génie. Car son sourire peut devenir aussi effrayant que celui du Joker, lorsqu'il lui vint une de ses fameuses idées et qu'à ce moment précis, ses ses yeux se plissent encore plus que la normale et brillent de mille feux. Il a une idée : alors, il se dirige vers Mikado, l'appelle, reprend ce sourire qu'il a modifié quelques instants auparavant et commencera à déblatérer un flot de paroles, comme s'il n'avait pas le temps de dire tout ce qu'il avait à dire, comme s'il voulait remplacer son meilleur ami, Masaomi Kida.
    Et puis, que voulez-vous savoir de plus. Je vois votre tête. Vous plissez les yeux, oui, j'vous dis que je vous vois, et aussi bien que si j'étais à quelques centimètres de vous (derrière, esquissez un regard derrière votre personne car il est bien possible que je vous observe discrètement). Bref. Vous pensez que je ressemble à ce crétin d'Izaya, c'est cela ? Vous vous dites que ces cheveux, ce sourire moqueur et cet air manipulateur, cela vous dit quelque chose. Très bien. On verra qui sera le plus fort lorsqu'un pluvieux jour, vous retrouverez les os et le sang de votre précieux héros en train de prendre l'air dans les égouts. Khu...Khu...Khu...



      _ Description Mentale


    Il veut vous manipuler. Tous autant que vous êtes. De drôles idées passent souvent par son cerveau qui a pourtant l'air intelligent et droit, et un rire à moitié sadique, l'autre moitié fou, s'échappe de sa fine bouche. Il ne paraît ressentir aucun sentiment, et pour ceux qui ne le connaissent pas, il y aura toujours cette image de garçon intelligent, doué, souriant et poli qui apparaîtra dans leur tête tandis qu'ils penseront à Aoba. Une image est toutefois faite pour être un reflet de la réalité car, en dehors du lycée, ses petits camarades pourraient vraiment être surpris par ce qu'ils pourraient découvrir. Sa véritable identité, par exemple, l'éclair de génie qui l'a pris quelques années plus tôt, alors qu'il n'était même pas au lycée. Les carrés bleus lui appartient, légitiment, même s'il en a confié la garde à Ran, son frère.
    Et puis si quelqu'un s'aventurait un peu à examiner ses actions, tracer ses déplacements, il se rendraient peut-être compte qu'Aoba n'est pas le gentil garçon qu'il prétend être. Que certains lieux qu'il fréquente sont plus louches que la normale, qu'il s'amuse à taguer des murs pour accuser les Dollars d'avoir commis des crimes ou d'autres cochonneries dans ce genre-là. Non. Les objectifs du souriant garçon ne paraissent pas très clairs. Et alors ? Il est juste un peu dérangé ! Ses idées, elles le prennent d'un coup et...Échec et mat.



      _ Divers


    Aime/Passions : Il aime jouer avec son briquet, il aime la gymnastique, il aime le feu.
    N'aime pas/Peurs/Phobies : Il déteste l'eau. Que dis-je ? Il craint l'eau. Il n'aime pas du tout Izaya non plus.

    But : Reconstituer les Blue Squares, manipuler suffisamment de monde
    Autre : Possède un briquet !
Revenir en haut Aller en bas
Kanra

avatar


Messages : 1079
Date d'inscription : 22/05/2011

Age : 23
Rang personnel : MJ stalkeuse droguée à la caféine

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Aoba Kuronuma   Dim 20 Oct - 22:10

Bonsoir ! Pour te valider, j'aurais besoin de tes sources (pour confirmer un peu tout ce que tu dis, et pour apprendre moi-même ce que tu bases sur le lightnovel et ce que tu improvises). Je n'ai pas d'infos sur Aoba, personnellement (je regrette d'ailleurs), donc je ne peux pas trop t'éclairer sur ce que tu ne sais pas toi-même xD
Sinon, niveau RP, techniquement, on demandait à ce que les rôlistes adoptent le pseudo le leur perso si possible une fois validés, mais si ça t'embête, tu as aussi la possibilité de créer un double-compte expressément pour ce perso.
Désolée du retard, il faut dire que j'avais abandonné le forum '-'

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Color : #FF6633
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t167-izaya-orihara-underground-i
 

Aoba Kuronuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

DOLLARS :: RP :: [Paperasse] :: Fiches-personnage+