Nous existons sans être vus, nous n’avons pas de couleur et pourtant nous sommes là. Entrez chez les Dollars, vivez le manga Durarara, marquez ce forum de votre empreinte…
 

Partagez | .
 

 Nagano Chihiro [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiro

avatar


Messages : 21
Date d'inscription : 18/08/2013

Age : 22

Feuille de personnage

MessageSujet: Nagano Chihiro [TERMINÉ]   Ven 30 Aoû - 21:43


    Nagano Chihiro
    Looking gor the Autumn of his life







      _ Identité




    Nom : Nagano
    Prénom : Chihiro
    Surnom : Hiro
    Age & Date de naissance : 22 ans, né le 12 Septembre
    Sexe :
    Nationalité & Origines : Japonais

    Emploi : Tatoueur
    Activités :
    Quand il ne bosse pas dans son salon, il aime traîner dans les galeries d'art, ou les game center. Le soir, on le retrouve souvent en train de boire un verre.
    Camp officiel : Dollars
    Classe :
    Informateur (quoique ce soit plus pour lui qu'il collecte les informations)
    Pseudo sur le Chat : Super_Hiro

    Famille :
    Hiro vivait à Nagoya avec son père, Makoto (51 ans), sa mère, Nanako (48 ans), son grand frère, Souichiro (25 ans) et ses petites sœurs, Mina, Aiko, Yuki (15 ans), qui y résident tous encore (bien que son frère vive dans sa propre maison).
    Relations :
    Sa bande d'amis vit encore à Nagoya mais il est beaucoup en contact avec eux, va les voir ou les reçoit chez lui. Il s'agit de Nanami, Jiro, Kyouko, Daisuke. Il avait une petite amie, Aki, qui vit à Ikebukuro, mais sans qu'il sache où, et depuis leur rupture, il n'a de cesse de la trouver. Il a passé tant de temps à établir la réputation de son salon qu'il n'a pas eu le temps de faire de vraies rencontres dans la ville.



      _ Histoire



    L'histoire de Hiro est une histoire des plus banales. Jusqu'à ses 7 ans, en tout cas, il vivait une existence paisible avec ses parents à Nagoya. Fasciné par l'art, il passait tous ses dimanches dans les musées alors que son frère s'entraînait dur pour être un champion de baseball.

    Le calme disparut donc à ses six ans. Il vit le ventre de sa mère gonfler. Elle lui expliqua qu'à l'intérieur, il y avait un petit bébé, et que d'ici moins d'un an, Hiro serait un grand frère, comme Sou, et qu'il aura comme rôle de protéger son petit frère – ou sa petite sœur, des dangers du monde. Bien sûr, il pourra aussi se contenter de jouer avec l'enfant ! Mais sa mère enfla, enfla encore. Du haut de ses six petites années, il s'inquiétait pour sa mère. Elle partit chez le médecin et revint avec une nouvelle pour le moins étonnante : il n'y avait pas un bébé, mais trois ! Hiro comprit alors que les choses seraient plus compliquées. Il fallut rechercher une nouvelle maison, plus grande. Et au Japon, ce n'était pas une tâche aisée, toutes les maisons étant presque des copier-coller conformes ! Il fallut donc s'installer un peu en dehors de la ville. En réalité, c'était une bonne chose : le jardin était grand, on était au calme. Tout était bien.

    Mais quand naquirent les trois petites filles, le calme s'échappa pour un bon bout de temps. Elles pleuraient sans cesse, et à tour de rôle. Hiro voyait sa mère s'épuiser, son père s'épuiser, et même lui et Sou se relayaient pour s'occuper des nourrissons.

    Quand il eut dix ans, il entra dans une école privée qui dispensait d'art. C'est là où il rencontra ses amis, qu'il ne quitta jamais. Nanami, comme lui, était passionnée par le dessin. Elle se voyait déjà exposée dans toutes les galeries du monde. Son truc, c'était les portraits. Jiro, lui, était un adepte de la sculpture. Même à dix ans, on voyait déjà son talent prononcé pour l'argile. Il fut vite capable de donner des impressions de mouvement à ses œuvres qui impressionnaient les professeurs. Kyouko ne rêvait que d'une chose : être sur les planches de Broadway. Elle avait une très belle voix, un déhanché qui en fit rêver plus d'un au bout de quelques années, et elle jouait la comédie à merveille. Daisuke, enfin, adorait le chant. Ou plutôt, écrire et composer des musiques, mais il suivait les cours de chant en plus de la musique et il créait de merveilleuses mélodies. Hiro, lui, n'était pas un élève d'exception (figurez vous qu'il n'était que second de la classe, dans un secteur où seuls le n°1 pouvait se démarquer). Il était plus doué pour recopier que pour inventer. Les cours avec un modèle, il se débrouillait à merveille, mais quand il s'agissait de sujets libres, il nageait un peu. Mais ce n'était pas grave. Un jour, en passant devant une vitrine, il sut ce qu'il ferait plus tard : tatoueur. Ses amis respectaient ce rêve et l'encourageaient.

    A ses quinze ans, alors qu'il entrait au lycée (toujours privé, il adorait suivre les cours d'histoire de l'art), il fit la connaissance d'Aki. Elle était dans la classe de Daisuke, et avait une voix claire et douce, enchanteresse. Hiro fut envoûté. Quand Daisuke les présenta, elle s'intégra vite, et, bien rapidement, se rapprocha de Hiro. Ce n'était pas la première fois qu'il avait une petite amie, mais jamais il n'avait autant aimé. Comme tous bons petits japonais, ils prirent tout leur temps, et leur premier baiser n'arriva qu'au bout de six mois. Ils sortaient beaucoup, en bande ou tous les deux, à discuter avenir, sans se soucier vraiment du reste.

    Ils eurent leur diplôme. Hiro voulait ouvrir un salon de tatouage en Nagoya même, tandis qu'Aki trouvait du travail dans un café avec une scène où, disait-on, de grands producteurs venaient chercher de jeunes talents. Un beau jour, elle lui laissa une lettre disant que son frère lui avait trouvé un travail à Ikebukuro, mais que pour cela elle n'avait pas le droit de lui dire adieu et qu'elle devait mettre un terme à leur relation. Elle le suppliait de ne pas la chercher car elle travaillerait pour des gens puissants – qui pourraient le détruire s'il faisait un faux pas.

    Hiro était bien entendu déterminé à retrouver Aki, ,malgré les supplications de la jeune fille, et ses amis le soutinrent. Pour eux, ça ressemblait plus à un enlèvement qu'à un vrai départ volontaire. Il informa sa famille de son départ imminent pour Tokyo, se justifiant en plaisantant que vu le nombre de gangs là-bas, il aurait un nombre record de clients. Ce qui n'était en fait qu'une demi-blague : il avait l'intention d'utiliser ce moyen pour savoir ce qu'était devenue Aki.

    Voilà donc un an qu'il est installé dans le quartier plus qu'animé d'Ikebukuro, où il a acquit une excellente réputation pour le travail qu'il fait. De nombreux membres de gangs sont ses clients, et même s'il ne fait partie d'aucun gang (si ce n'est le mystérieux et secret groupe des Dollars), il apprécie énormément cette clientèle qui lui apporte une foule d'informations délivrées sur le ton du bavardage. Il n'a malheureusement pas appris grand chose, si ce n'est que ce n'était pas rare pour les deux familles mafieuses de faire travailler des jeunes filles qui posséderaient des talents particuliers.



      _ Description Physique



    Hiro est brun aux yeux plutôt clairs. Il mesure 1m75, pèse 63kg et dispose donc du physique type du personnage masculin de shôjo. Sans être une armoire à glace, il dispose d'une musculature lui permettant de soulever des meubles... Ou ses petites sœurs (oui, les 3 à la fois). Il n'est pas particulièrement beau, les filles ne se retournent pas sur son passage, mais ses cheveux qui bouclent légèrement ont tendance à amuser le sexe faible féminin. Quand il sourit, une fossette creuse sa joue droite. Il a souvent l'air perdu, un peu largué, et il ne peut se départir de cette étincelle mélancolique dans le regard. Niveau vestimentaire, il porte souvent des jeans, des t-shirts un peu larges et des blousons ouverts. Le costume, très peu pour lui. Il a presque tout le temps sur lui, dans une sacoche, un cahier plutôt large à pages blanches ainsi qu'un critérium ou un crayon de bois parfaitement taillé, ainsi qu'une gomme, pour croquer ce qui lui plaît.

    Contrairement à la plupart des tatoueurs, il n'est pas couvert d'encre de la tête aux pieds, mais il est cela dit tout de même ornementé du kanji de l'automne (« Aki ») un peu en dessous de l'aisselle gauche, tandis qu'un pinceau est représenté sur sa hanche droite.
    Il les camoufle cela dit par ses vêtements en permanence, ne portant jamais rien permettant de les dévoiler – le kanji est le symbole de sa quête sans interruption, le pinceau celui de la passion qu'il a pour l'art.

    Il a des mains sans la moindre rugosité, preuve qu'il ne fait que très rarement des activités demandant de gros efforts physiques, qui lui valaient d'ailleurs quelques moqueries de ses amis, et ses ongles sont toujours très courts, d'une propreté irréprochable, puisqu'en tant que tatoueur il se doit d'avoir une hygiène sans le moindre défaut. Il se lave d'ailleurs très souvent les mains et se douche une à deux fois par jour, en plus du traditionnel bain le soir (dans lequel il aime d'ailleurs bien se prélasser jusqu'à ce que l'eau soit totalement froide).

    Quand il marche, il est plutôt lent, toujours à regarder autour de lui, s'arrêtant souvent pour reproduire sur son cahier un graffiti, un chat errant, ou encore pour admirer les vitrines.



      _ Description Mentale



    N'allez pas croire que sa recherche désespérée d'Aki, même s'il est prêt à tout pour mener à bien son but, fasse de lui un être violent. Au contraire, Hiro est un individu très doux, très calme, qui s'énerve rarement. Il est plus du genre pleurnichard, en fait, même s'il ne se lamente jamais sur son sort. Il est très souvent dans la lune ; parfois il a une illumination pour un dessin, ou le design d'un tatouage qu'on lui a demandé, et il se coupe de la réalité, n'écoutant plus du tout son interlocuteur.

    Hiro est très poli, mais il se cache derrière cette politesse ; ainsi, si vous le verrez rire ou sourire, ce ne sera jamais d'une joie absolue. Sans être asocial, il ne cherche pas vraiment le contact humain, si ce n'est quand il travaille. Le seul autre cas où il peut devenir bavard, c'est quand il se met à parler d'art, et alors seulement ses yeux brillent d'un éclat qu'on pourrait identifier à du bonheur, de la passion.

    Certains pourraient le qualifier d'étrange. Mais Hiro n'est pas vraiment étrange, ou à part. Il se fiche juste de rentrer dans le moule de la société, sans pour autant s'en distinguer suffisamment pour qu'on se dise juste que c'est un original.

    Il adore la musique, et en écoute énormément, son casque est assez souvent vissé sur ses oreilles quand il se balade. Dans son salon, on entend toujours de la musique, qu'il adore fredonner, et il a souvent des maquettes de cd d'amis rencontrés au lycée, en plus de la collection d'albums de comédies musicales que Kyouko lui envoie à chaque fois qu'elle décrochait un rôle. On raconte même que, le soir, quand on passe devant le salon alors qu'il est fermé, on entend de douces mélodies chantées par une jeune fille ; il s'agit des chansons qu'Aki chantait souvent et qu'il avait pris le temps d'enregistrer.

    En cas de bagarre, jamais il n'interviendra, sauf si évidemment il s'agit d'une jeune fille agressée ou de toute autre personne sans défense. Il ne répond jamais aux provocations, et il ne frappe que si on l'agresse ; et même dans ce cas il se contente généralement d'esquiver si possible pour s'enfuir. Il n'a pas de notion de l'honneur d'un homme au combat ; la seule chose qui l'intéresse, c'est de rester en vie et de retrouver Aki.

    Les histoires de gangs l'intéressent un peu, puisqu'il s'agit de l'essence même de la ville, mais s'il a rejoint les Dollars parce qu'il s'agissait d'une source importante d'informations, il n'aime pas se battre et n'a donc aucun intérêt à rejoindre un camp.

    Il possède dans son appartement un oiseau, un passerin arc-en-ciel, et il aime aussi beaucoup les chiens et les chats, qui le lui rendent bien, car ils ne sentent aucune menace d'un être aussi calme.

    Étonnamment, il dispose d'un certain sens de l'humour : son pseudo sur internet est « Super_Hiro » (Il s'agit du surnom qu'Aki lui donnait parfois affectueusement). Cela dit, il n'use de ce sens de l'humour que virtuellement, ou alors que dans de très rares occasions dans la vraie vie.



      _ Divers



    Aime/Passions :
    Il adore dessiner, et ses tiroirs sont pleins de croquis de scènes et de lieux qu'il a croiser. Il va parfois voir des pièces de théâtre, et adore la musique sous toutes ses formes. De tous les arts, le cinéma est celui qu'il apprécie le moins – la place est plutôt chère et il préfère attendre qu'un film passe à la télé pour le voir, même s'il ne fait pas un drame de ne pas en voir un.
    N'aime pas/Peurs/Phobies :
    Il n'aime pas la violence, quelle qu'elle soit. Il est plutôt pragmatique et n'a pas peur de grand chose, si ce n'est la traditionnelle peur qu'il arrive quelque chose à sa famille ou ses amis (et encore plus à Aki). Il a également un peu peur de s'attacher aux gens, notamment aux femmes, car il craint de pouvoir retomber amoureux et oublier Aki.

    Capacités :
    Hiro n'est pas particulièrement intelligent, sans pour autant être stupide. Il est par contre doué pour dessiner, car s'il était dans la moyenne dans sa classe, il se détache naturellement des autres gens. Bien que n'ayant pas le talent de Nanami, il est doué pour reproduire la réalité, et il possède une très bonne mémoire, si bien qu'il peut redessiner précisément une scène plusieurs heures après. Il est meilleur pour dessiner les lieux et les animaux que les gens.
    Journées :
    La semaine, il travaille au salon de 10h à 21h avec une seule heure pour manger. Il est ouvert le samedi et ferme donc en échange le mardi. Les journées libres, il va en général une a deux heures dans un musée, il discute par internet avec ses amis, il se promène en ville et va aux arcades de jeux vidéos. Il peut aussi s'enfermer chez lui avec de la musique, ou aller dans un parc pour dessiner le paysage. Il lui arrive de retourner à Nagoya un week-end de temps à autres pour revoir sa famille et se chamailler un peu avec ses sœurs (désormais en première année de lycée).

    But :
    Son seul but est de rassembler toutes les informations possibles sur Aki. Une fois qu'il saura tout ce qu'il veut, il n'a qu'une seule idée : aller la chercher. Comment ? Il aura bien le temps de réfléchir à un plan.
    Autre :
    Il a chez lui un petit oiseau qu'il laisse voler librement dans l'appartement. Une fois, par mégarde, il a ouvert sa fenêtre et l'oiseau est sorti, mais il est revenu une heure plus tard. Depuis, Hiro le laisse parfois sortir, mais rarement, et toujours avec la crainte de ne pas le voir revenir.
    Il a passé son permis à Nagoya mais il ne possède pas de voiture à Ikebukuro.

Revenir en haut Aller en bas
Kanra

avatar


Messages : 1079
Date d'inscription : 22/05/2011

Age : 23
Rang personnel : MJ stalkeuse droguée à la caféine

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Nagano Chihiro [TERMINÉ]   Dim 20 Oct - 22:03

C'est marrant, il me rappelle un projet de perso' que j'avais il y a longtemps. A priori tout va bien, je te valide, désolée du retard.
Juste cette phrase un peu bizarre : "il n'a de cesse de la trouver"

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Color : #FF6633
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t167-izaya-orihara-underground-i
 

Nagano Chihiro [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

DOLLARS :: RP :: [Paperasse] :: Fiches-personnage :: Présentations validées+