Nous existons sans être vus, nous n’avons pas de couleur et pourtant nous sommes là. Entrez chez les Dollars, vivez le manga Durarara, marquez ce forum de votre empreinte…
 

Partagez | .
 

 Kazushi Nojiko [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nozoki

avatar


Messages : 960
Date d'inscription : 27/06/2012

Age : 19

Feuille de personnage

MessageSujet: Kazushi Nojiko [finie]   Mer 27 Juin - 18:49

    Kazushi Nojiko
    Evil's lawier but only for the peace. Sory, MY peace.


      _ Identité


    Nom : Kazushi.
    Prénom : Nojiko.
    Surnom : Nojiko-chan et Noji-chin.
    Age & Date de naissance : 24 ans, 16 avril.
    Sexe :
    Nationalité & Origines : japonaise.

    Emploi : avocate/indicatrice.
    Activités : obtenir et donner des infos de/à Izaya, duper des criminels avant de les faire enfermer.
    Camp officiel : Dollars.
    Classe : indicatrice.
    Pseudo sur le Chat : Nozoki.

    Famille : deux parents bien vivants, qui habitent actuellement dans un magnifique appartement avec vu sur Central Parc, et un frère de 3 ans son cadet. Un gamin irascible, égoïste, puérile et affligeant, qui passe son temps à se défoncer et à se souler avec les autres gosses de riches.
    Relations : alliée (et amie ?) d'Izaya Orihara, amie de Kishitani Shinra et de Heiwajima Shizuo, ex-camarade de lycée de Kadota Kyohei et de Shizuka Kanzen.

      _ Histoire


    L'enfance de Nojiko n'a pas été à plaindre. Née dans un quartier riche de Tokyo, dans une famille de businesmen, elle eut une vie heureuse et facile. Douée et appréciée, elle n'a jamais fait partie des "exclus" de la société. Elle était ouverte à tout, joyeuse et intelligente, elle était une enfant parfaite. Trop parfaite.

    Depuis son plus jeune âge, elle ne cessait de manipuler les gens, adultes comme enfant. Il lui suffisait de quelques sourires, de compliments et d'un air innocent pour parvenir à ses fins. Bien entendu, elle n'était au début qu'une amatrice mais, au fur et à mesure, elle a appris à se servir de ses talents.

    Elle avait passé toute sa scolarité, depuis ses débuts au collège jusqu'à ce jour, à convaincre des professeurs que certaines notes étaient injustifiées et à remonter la moyenne de ses camarades élèves, contre rétributions, évidemment. Elle entassa donc un somme d''argent particulièrement importante. Nojiko n'avait pas envie de profiter de l'argent de ses parents. Elle ne voulait pas qu'on parle d'elle d'elle en tant que "fille des patrons de Kazucorporation". Elle voulait pouvoir exister d'elle même, quitte à s'enfoncer dans le vice. Pourtant, Nojiko considérait ses petites magouilles comme étant une solution de facilité.

    Son frère, Kazushi Shindo, quand à lui, désapprouvait totalement les actions de sa sœur ainée et, bien entendu, Nojiko détestait cela. Pour elle, son frère n'était qu'un enfant égoïste, sûr de ses qualités et incapable de se remettre en question. Que voulait-il ? Qu'elle reste à jamais une gamine insouciante ? Cet idiot n'avait pas compris qu'elle n'avait jamais eut et n'aurait jamais cette chance ? On l'avait destiné à une existence cadrée, à une prison. On l'avait élevée pour qu'elle soit une adulte responsable, pas pour qu'elle profite de la vie ! Elle devait mépriser les gens, les détruire pour mieux s'enrichir ? Très bien, elle le ferait, mais à sa façon. Aider les faibles et prendre aux riches ? Très peu pour elle. Nojiko avait décidée depuis bien longtemps qu'elle volerait ceux qu'elle voudrait, quand elle le voudrait. C'était ça, sa voie. Elle ne voulait ni être un démon, ni être une justicière, juste elle même.

    C'était sans conteste une énigme, un casse-tête existentiel dont la solution ne viendrait qu'avec le temps, Nojiko n'en doutait pas.
    - Il faut vivre pour pouvoir obtenir ce dont on rêve. Les morts, eux, ne peuvent même plus espérer, disait souvent la jeune japonaise, comme pour conserver la force qu'il lui faudrait pour avancer.

    Elle faillit abandonner plusieurs fois. Après tout, peut-être son frère avait-il raison ? Peut-être que quand qu'on était destiné à quelque chose, il valait mieux suivre cette direction. Une fois entrée au lycée (elle s'était battu pour aller au public), cette pensée la taraudait sans cesse. Mais une rencontre la fit immédiatement renoncer à l'idée d'abandonner son objectif, son rêve. Peut-être connaissez vous la personne qui renforça la détermination de Nojiko ? Il se nommait Izaya Orihara.

    Une petite crapule, tout comme la demoiselle, un sourire ravageur et des répliques incisives. Pour une raison inconnue, Nojiko le détestait et l'admirait à la fois. Il agissait comme si le monde lui appartenait, comme si il était un dieu mais, il le lui avait bien assez précisé :
    - Je ne suis rien sans ceux que je manipule.
    C'était exactement ce que voulait Nojiko, pouvoir vivre d'elle même mais en sachant que, d'un instant à l'autre, elle pouvait disparaitre. Pour survivre, elle aurait donc besoin d'aide et Izaya serait un jour à même de lui en fournir. C'est pourquoi, un jour, elle lui demanda :
    - Dis, Orihara, j'aimerai passer un marché avec toi.
    - Un marché, vraiment ?
    - Oui. je veux que, une fois que tu auras suffisamment de contacts et moi aussi, nous échangions nos informations.
    - Nojiko-chan veut devenir informatrice ?
    - C'te question ! Si je le dis c'est que je le pense..
    - Tu crois donc pouvoir m'être utile ? demanda-t-il avec un sourire orgueilleux, sa surprise passée.
    - On ne peut être sur de rien avant d'avoir essayer et puis, au pire, tu n'as rien à y perdre.
    - Hum... c'est d'accord, lui dit-il en lui tendant une main. Mais tu à intérêt à gravir les échelons rapidement, ma chère.
    - Je déteste être sous-estimer, rétorqua Nojiko en lui serrant la main. Je vais faire en sorte de t'être indispensable.
    Et, grâce à ses mots, Nojiko se promit d'atteindre son objectif, pour le simple plaisir de prouver à Izaya Orihara qu'il l'avait prise à la légère.

    Ce fut également lors de sa vie de lycéenne que Nojiko rencontra deux personnes qui devinrent, et restèrent, des amis très chers, Kishitani Shinra et Heiwajima Shizuo. Le premier était quelqu'un d'étrange, un euphorique continuel, totalement obsédé par les capacités physiques du second, un pacifiste violent, qui ne pouvait supporter Izaya, qu'il essayait de tuer fréquemment, sans jamais obtenir de résultats probants. Cela amusait beaucoup Nojiko, qui failli se faire disséquer et écrasée par des panneaux de signalisations plusieurs fois. Elle dut aussi écouter, pour ne pas dire supporter, les tirades philosophiques et/ou poétiques de Kadota Kyohei et les courses poursuite entre Izaya, Shizuka Kanzen et Shizu, une camarade de classe de Nojiko, avec qui elle s'entendait assez bien, sans en être particulièrement proche. Malgré quelques péripéties, ces trois années comptèrent parmi les plus heureuses de la vie de la jeune nipone.

    Cinq ans d'études de droits et un diplôme falsifié plus tard, Nojiko était devenue une avocate renommée, connue pour ses coups d'éclats aux côtés des pires criminels de Tokyo. Elle proposait ses services à des cas qu'elle savait désespérés, se faisait à engager à moindre coup, et interrogeait ses clients, en prétendant être une personne de confiance et tout ce qui accompagnait ce genre de mensonge. Elle revendait ensuite les informations ainsi obtenues à celui dont elle pourrait tirer le plus, argent comme tout autre bien matériel ou immatériel, avant de garder le reste de ses précieuses "données" en tant que garantie. Après avoir soutiré à ses clients le plus d'informations possibles, Nojiko les contraignait, avec tact, à plaider coupables et, avant même qu'ils puissent se rendre compte de sa combine, ils étaient derrière les barreaux, vêtus d'une belle combinaison orange.

    Bien sur, personne en dehors de l'underground n'était au courant de son trafic et encore, ces personnes étaient rares. Izaya Orihara en faisait partie. Lui et Nojiko s'échangeaient de nombreuses informations. Pour la demoiselle, ces renseignements lui permettaient d'avoir encore plus de poids lors de ses audiences et, parallèlement, Izaya profitait des informations de sa confrère pour asseoir un peu plus son influence. Il faut bien l'avouer, ces deux compères n'en sauraient pas là aujourd'hui si l'autre n'avait pas été là. Il n'y avait pas de rivalité, ce qui leur facilitait la tache pour parvenir à de quelconques arrangements.

    Tout comme de nombreuses personnes, Nojiko fut conviée à rejoindre les Dollars, invitation qu'elle accepta de bonne foi. Elle avait tout à gagner à se joindre à un des gangs les plus réputés d'Ikebukuro. Malheureusement pour la jeune femme, c'était ce cher Izaya qui l'y avait fait rentrée, elle avaitt donc désormais une dette envers lui.

    Quel monde cruel, tout de même... Même si Nojiko habite à l'endroit exact où tout se déroule, Ikebukuro pour les ignares, même si elle était devenue une alliée du petit Orihara, il la manipulait comme tous les autres. Nojko le savait, elle n'était qu'une marionnette. Visiblement l'informateur le plus puissant d'Ikebukuro ne conaissait pas l'histoire de Pinocchio. Un jour, peut-être, une de ses poupées couperaient ses fils invisibles et Nojiko espérait bien que ce soit elle.

      _ Description Physique


    La première chose que les gens remarquent chez la petite Nojiko est sa couleur de cheveux. Un vert anis qui attirent beaucoup de regards. Avant de subir une coloration, les cheveux de la demoiselle était d'un blond presque blanc, tout comme son frère, Kazushi Shindo, fait rare pour de purs japonais. On pourrait penser que cette teinture a été effectuée pour que la distinction entre les Kazushi et la rebelle de la famille soit encore plus grande, mais non. Si Nojiko a voulu changer sa couleur de cheveux, c'était uniquement car elle détestait ses mèches d'un blond platine.
    - Je ressemble à une poupée, se répétait fréquemment celle qui deviendrai ensuite avocate.
    Cette avis néfaste, avouons le vu nos ages respectifs, était justifié par la présence d'une minceur presque dérangeante, d'une peau pâle où l'on apercevait de nombreuses veine bleuté, de longues jambes et d'un visage de chérubin, orné de grands yeux dorés.

    En vérité, Nojiko ne s'était jamais trouvé belle, même étant enfant. Elle n'était pas complexé non plus, mais elle ne se vantait pas de son physique. Mais, une fois entrée dans un tribunal, ce corps frêle qu'elle ne tenait pas en haute estime se transformait en avantage. Les jurés étaient impressionnés non seulement par son regard franc, empreint de professionnalisme, mais aussi par cette "sincérité" qui se dégageait de chacun de ce mots, mais vous comme moi savons qu'il s'agissait là d'une impression. Elle ressemblait à une adolescente, ce qui faisait que ses "adversaires" avaient tendance à la sous-estimer, ce qu'ils faisaient à leurs risques et périls.

    Malgré son métier, Nojiko ne s'habillait quasiment jamais de manière stricte. Elle réservait les tailleurs aux audiences et rendez vous professionels. La jeune femme faisait partie de celles qui vénèraient les jeans slims bien coupés, les débardeurs, tee shirt, chemises, unis, les vestes en cuir noires et les chaussures colorées à talons hauts. Un style qui correspondrait plus à celui d'une jeunette férue de mode et de sensations fortes qu'à celui d'une professionnelle du droit.

    C'est pourquoi, au plus grand malheur des habitants d'Ikebukuro, ils ne pouvaient jamais savoir s'ils parlaient à la membre des Dollars ou à l'avocate frauduleuse.

      _ Description Mentale


    Il y a sa facette "femme de loi". La niponne peut se montrer froide, distante et dissimuler ses émotions sous un masque glacial, mais cela ne se produit que rarement. Habituellement, Nojiko est quelqu’un d'assez expressif, qui a toujours un sourire figé sur son visage, tantôt narquois, tantôt heureux, qui vexe et fascine tant de gens. Nojiko est aussi ouverte à tout et semble très compréhensive, mais ne vous y fier pas, elle ne se gênera pas pour vous trahir si cela lui est profitable. Mais elle ne se conduit ainsi qu'avec les inconnus ou ceux qu'elle appelle " les justiciers du dimanche", elle ne mentira à ses amis qu'en cas d’extrême nécessité. Malgré ses talents de manipulatrice, Nojiko ne cherche pas à s'infiltrer dans l’âme des gens, il lui suffit de quelques paroles réconfortantes prononcées sur un ton attentif et elle obtient tout ce qu'elle veut, mais cela dépend des personnes, bien sur.

    Elle est désormais incapable de renoncer à quelque chose. Quand Nojiko se fixe un objectif, soit elle l'atteint, soit elle déprime. Un certain informateur fut à l'origine de cette détermination qui fait que la jeune fille ne peut supporter les remords et les regrets. Nojiko a tendance à ressasser le passé dès qu'elle fait une erreur.

    Pour ce qui est de ses relations avec les autres, Nojiko peut se montrer très perspicace quand cela concerne ses amis, mais dès qu'elle intervient directement dans l'équation, amicale comme amoureuse, il est inutile de lui demander de tirer une conclusion. Dans ces moments là, la jeune femme devient à la fois sourde et aveugle. La peur de s'attacher à quelque chose, surement. Elle sait que rien est immortel est c'est justement pour cela qu'elle met des barrières entre elle et le monde, même si elle n'en a pas conscience elle-même. Dès que quelqu'un lui dit qu'il l'apprécie, par exemple, elle a tendance à se renfermer et à répliquer de manière orgueilleuse, comme pour cacher son gêne et la joie qu'elle ressent.

    Elle peut s'entendre avec de nombreuses personnes, ce qui est scientifiquement prouvé au vue de ses "connaissances". Elle réussit à rester de glace face au réactions insensées et sur-dimensionnées de Shinra et Shizuo, à supporter les crises de joie et d'euphorie d'Izaya et, il y a quelques années, le caractère glacial de Shizuka et celui, distant, de Kadota la faisaient sourire. Il lui arrivait souvent de se moquer d'eux, en feignant une exaspération lasse ou une curiosité enfantine.

      _ Divers


    Aime/Passions : parlementer, manipuler les gens, passer de méchante à gentille , la compagnie de Shizuo, de Shinra et d'Izaya et les groupes de musique anglais et américains.
    N'aime pas/Peurs/Phobies : n'aime pas ceux qui se prennent pour des justiciers et ceux qui évoque la paix ou ce genre d'idioties pour justifier leurs actions (la police, par exemple), qu'on lui donne des ordres. Elle a peur de perdre ceux à qui elle tient, mais ne dira jamais QUI.

    Capacités : une très bonne négociatrice et une excellente menteuse.
    Journées : vendre ses infos, gagner des procès, arnaquer des honnêtes criminels, se promener, gouter les nouveautés du Sushi Russe, écouter des disques et tchater.

    But : profiter de la vie.
    Autre : tient énormément à son Black Berry.


Dernière édition par Nozoki le Mar 3 Juil - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t377-kazushi-nojiko-indicatrice-
Nozoki

avatar


Messages : 960
Date d'inscription : 27/06/2012

Age : 19

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kazushi Nojiko [finie]   Ven 29 Juin - 20:48

Hoy ! :3 Petit up pour prévenir que ma fiche est finie.
Si quelque chose est à modifier, je m'empresserai de répondre à vos attentes et caprices //MUR// <3

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>


color:#98FB98
Spoiler:
 
Spoiler:
 


Dernière édition par Nozoki le Lun 9 Juil - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t377-kazushi-nojiko-indicatrice-
Kanra

avatar


Messages : 1079
Date d'inscription : 22/05/2011

Age : 22
Rang personnel : MJ stalkeuse droguée à la caféine

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kazushi Nojiko [finie]   Lun 2 Juil - 22:39

Niquel ! Wah, j'adore~ <3
ça promet, j'veux un RP avec toi *w*
Code RP ?

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Color : #FF6633
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t167-izaya-orihara-underground-i
Nozoki

avatar


Messages : 960
Date d'inscription : 27/06/2012

Age : 19

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kazushi Nojiko [finie]   Mar 3 Juil - 2:18



Edit nozoki : je suis contente que ça t'ait plu ! : )

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>


color:#98FB98
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t377-kazushi-nojiko-indicatrice-
Kanra

avatar


Messages : 1079
Date d'inscription : 22/05/2011

Age : 22
Rang personnel : MJ stalkeuse droguée à la caféine

Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kazushi Nojiko [finie]   Jeu 12 Juil - 23:03

Validée, mademoiselle !! Je veux un RP, où tu veux, quand tu veux ! x'D

<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>-<>

Color : #FF6633
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dollars.forumgratuit.org/t167-izaya-orihara-underground-i
Contenu sponsorisé





Feuille de personnage

MessageSujet: Re: Kazushi Nojiko [finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kazushi Nojiko [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

DOLLARS :: RP :: [Paperasse] :: Fiches-personnage :: Présentations validées+